Featured

La Vallée de Viñales; A la découverte de la vallée verdoyante!

0 No tags Permalink 1

Voyage : Avril-Mai 2017.

La vallée de Viñales se situe à l’Ouest de Cuba, dans la région de Pinar del Rio. C’est un petit village calme et paisible qui dépayse chaque touriste d’entrée de jeu!
Dès les premiers pas que nous faisons, nous en restons bouche bée. Entre champs de tabac, mogotes, mojitos et rocking-chairs… On ne sait plus où donner de la tête!

Pour la minute info : Les mogotes (ces petites bosses vertes que tu verras très souvent sur mes photos) sont le résultat d’un phénomène géologique qu’on ne retrouve quasiment nulle part ailleurs (il n’en existe qu’au Vietnam, en Thaïlande, en Chine et un tout petit peu à Porto Rico). Ces petites buttes sont recouvertes de végétation luxuriante et peuvent parfois même abriter de jolies grottes.

Alors, elle est pas belle la nature?
____________________________________________________________

● On a été des Pierre Richard tout au long de notre voyage alors en me lisant,
ne crois pas qu'on a pas aimé ou que Cuba ne vaut pas le coup, bien au contraire.
On a vraiment ADORÉ nos escapades, c'est juste.. Qu'on a pas eu beaucoup de chance 

Après 2h30 de route au départ de La Havane, nous voilà arrivés à Viñales pour 3 jours.
Oui mais voilà, avant d’y arriver, on a déjà un petit imprévu… Comme on a tout fait sur le tas niveau réservation, première frayeur en arrivant à la station Viazul à La Havane : Plus de places disponibles à destination de Viñales pour la journée qu’on souhaitait (la casa à Viñales était la seule qu’on avait réservée en avance..). On a donc appelé un taxi collectif qu’on avait rencontré 2 jours auparavant et qui est venu nous chercher devant notre casa. Un aller La Havane/Viñales = 25CUC/personne. Alors oui c’est le double du prix du bus, mais d’une, on avait pas le choix et de deux, le temps de trajet était divisé par deux donc finalement… Pourquoi pas!!

* Sache que tu peux rejoindre Viñales avec la compagnie de bus Viazul en 3-4h maximum et pour pas cher (12CUC/personne). Mais réserve tes billets à l’avance quand même.

Le chauffeur de taxi, ce cher Alexandre, tente de nous expliquer que s’il prend trois personnes de plus, ça serait 80CUC pour nous 5 soit 16CUC par personne, donc pour nous c’est plutôt le bon plan! MAIS une fois arrivés devant notre casa à Viñales, lorsque je demande une fois, deux fois, trois fois « ¿Cuánto? » à Alexandre et qu’il fait mine de ne pas comprendre je me doute qu’il tente de nous rouler. Et nos caractères face à la malhonnêteté de certains cubains n’étant pas encore forgés, nous nous sommes inclinés et avons payé 50CUC en tout au lieu de 32… Le séjour commençait bien!

Et l’histoire avec ce fameux Alexandre n’est pas finie malheureusement, puisqu’une fois installés dans notre chambre, nous sentions une forte odeur de gazole mais pensions que c’était les cubains qui déversaient leurs bidons de gazole à l’arrière de leurs casas, et finalement en déballant les affaires de nos sacs, SURPRIIIISE! Le quart de nos vêtements était tâché de gazole. ¡Gracias Alexandre!

Donc si tes affaires vont dans le coffre, méfie-toi!

L’accueil de notre hôte est très chaleureux. Il est souriant, ouvert, et très sympa. On se sent vite à l’aise et on se dit qu’on va s’y plaire. Si seulement on savait ce qui nous attendait… (Raisons pour lesquelles je ne ferai aucune publicité pour cette casa). Le dialogue est néanmoins facile avec lui, il rigole tout le temps et est vraiment très gentil. Il nous explique toutes les excursions et activités qui peuvent être faites. Et pour chacune d’elles, notre hôte connaissait quelqu’un, quelle chance! (Ou pas…)

Je vais tout t’expliquer un peu plus bas…

Viñales, c’est comment?

C’est un petit village paisible et authentique qui regorge de rues bondées de casas multicolores. On sent que l’atmosphère y est beaucoup plus détendue et calme qu’à La Havane. Les cubains sont tranquilles, ne t’alpaguent pas toutes les deux minutes et vivent vraiment « à la cool ». Sache que quasiment toutes les casas sont des casas particulares donc normalement, même sans réservation tu ne devrais pas trop avoir de mal à trouver ton bonheur. Par-contre, je crois que la moitié des casas n’a pas l’eau chaude (c’est le moment de jouer les vrais aventuriers!!)

Ce qu’on a trouvé super atypique dans ce village, c’est le tribunal. On voyait les cubains se faire juger avec les menottes derrière le dos etc… On se serait cru dans une vraie télénovela ! Bon, c’est très petit on y fait vite le tour mais c’est pas mal. Les cubains se retrouvent généralement chaque soir sur la place de l’église ou tout près au Centro Cultural Polo Montañez, qui est un lieu incontournable pour danser la salsa (1CUC/personne).

Qu’avons nous fait durant ces 3 jours?

▒ Première activité : Louer des vélos. Notre hôte nous dit que son voisin le fait! Il nous les loue tout l’après-midi pour 15CUC/vélo. Je trouve ça énorme et décide de négocier. N’osant pas trop marchander devant l’hôte, je négocie timidement et arrive à obtenir 15CUC pour les deux vélos! Non mais oh! (Tout ça pour te dire qu’il ne faut vraiment pas être gêné de négocier parce-qu’ils tentent toujours le maximum!)

C’est la première chose que nous avons faite à Viñales. Se balader à vélo est un bon moyen de découvrir ce petit village, et c’est vraiment pratique car ça nous permet d’être au plus près des paysages, de nous arrêter quand on le veut… Nous voulions voir un joli panorama, alors nous avons filé à l’hôtel Los Jasminez (4km à vélo depuis le village). Nous avons d’abord commencé par nous perdre et un fermier trop mignon nous a expliqué la route tant bien que mal. Tu connais les vrais campagnards en France qui ont un accent tellement prononcé qu’on les comprend à peine? Et bah là c’était pareil, sauf que c’était en espagnol… J’ai répondu timidement que j’avais tout compris mais c’était bien évidemment pas vrai! Une fois notre chemin retrouvé et arrivés à bon port, un seul mot nous est venu… Wahou! Les paysages le long des 4km de route étaient bluffants mais alors cette vue de l’hôtel était juste surréaliste! Chaque point de vue a son charme et est incroyable! On a profité d’une grosse averse pour manger et boire un coup dans le hall de l’hôtel, et c’était très bon. Et une fois le déluge passé, nous nous sommes rendus sur la terrasse et alors là… C’était que du bonheur!

▒ Deuxième activité : Le lever de soleil. C’est vraiment l’activité que je ne voulais pas rater! Le fils de notre hôte faisait lui même l’excursion. Elle comprenait le lever de soleil + la visite d’une fabrique de cigares pour 25CUC/personne. J’ai trouvé ça trop cher étant donné qu’à Infotur (l’agence de voyages à Viñales) le fait pour 20CUC donc nous avons négocié au même prix.

Nous sommes partis en voiture à 6h sur des routes où il faisait nuit noire (j’avoue qu’au début on s’est demandé où est-ce qu’on nous emmenait encore ahah). Après 20min de voiture, nous avons marché à travers les champs de tabac à l’aide d’un flash de portable pendant une demie heure, et arrivons enfin à une petite casa, perdue au milieu de nulle part, avec une vue imprenable sur la vallée de Viñales, et là, le spectacle commence…

Nous sommes une dizaine de touristes à contempler le soleil qui s’élève derrière les mogotes, à observer les couleurs du ciel qui changent sans cesse, à apercevoir la brume se faufiler entre les mogotes, et à profiter de cette ambiance si particulière où nous nous sentions apaisés et sereins. L’atmosphère est saisissante!

La casa dont je te parlais est habitée par un couple de fermiers (je pense que tous les guides emmènent les touristes à ce même endroit) avec beaucoup d’animaux, des biquettes, des poules, des chats et même un petit cochon. Une fois le soleil levé, la femme nous propose des bananes et un jus de mangue naturel. Les deux étaient absolument divins et n’ont clairement rien à voir avec ce qu’on connait en France. Nous faisons connaissance, discutons de la vie… Ces gens vivent dans la simplicité la plus totale et avec une des plus belles vues au monde! Que demander de plus?!

▒ Troisième activité : La Fabrique de cigares. Une fois le soleil levé, nous redescendons et nous rendons chez un petit fermier qui nous explique tout le processus du cigare, de la récolte à la vente.

Nous sommes que tous les deux donc c’est beaucoup plus pratique et facile pour dialoguer. Le fermier nous raconte sa vie de tous les jours et nous explique tristement que sur toute sa production, 90% est prit par l’Etat. C’est assez triste comme constat…

Avant de faire essayer un cigare à Romain, il le trempe dans du miel pour adoucir le goût du tabac et lui explique la tradition cubaine, ne jamais casser la cendre!

Un cigare = 3CUC.

▒ Quatrième activité : La balade à cheval, je crois que cette excursion a vraiment été l’apothéose de notre séjour à Viñales! Nous voulions découvrir Viñales par tous les modes de transport possibles, à pied, à vélo, et à cheval. La personne que notre hôte connait propose cette excursion. Il l’appelle et arrive à sa casa pour nous expliquer le déroulement de l’après-midi. Quand on le voit, trois choses nous sont venues à l’esprit.  « Ce mec fait flipper », « J’espère que c’est pas lui qui va nous faire l’excursion! », « Je pense qu’il a perdu son sourire pendant la nuit ». Il nous vend la prestation à 36CUC par personne, on arrive à négocier jusqu’à 18 par personne. Mais là pareil, nous avons vu notre hôte magouiller avec lui sur la terrasse et donc fois de plus, il a pas été super honnête avec nous.

J’ai demandé à notre hôte si le guide parlait un minimum anglais (parce-que les mots techniques en espagnol, je savais qu’on aurait du mal), il m’a répondu « oui oui il parle anglais, pas de problème). Seulement voilà une fois sur place, il ne parlait pas un seul mot d’anglais donc autant te dire qu’on s’est embrouillés avec lui plus d’une fois. Que lui même nous embrouillait parce-qu’on ne comprenait pas ce qu’il nous expliquait (il parlait super vite en espagnol et était à 10m derrière nous deux donc très compliqué de se retourner pour essayer de comprendre…).

Sur le chemin, nous nous sommes arrêtés dans une grotte (2CUC/personne). Je me sentais mal à l’intérieur parce-que c’était vraiment confiné donc je ne l’ai pas faite entièrement mais apparemment c’est sympa à faire.

Après ça une grosse averse de 1h30 survient, donc obligé de nous abriter dans une fabrique de café durant tout ce temps. Au bout de 20min, notre guide part en courant vers ses chevaux sous la pluie battante, nous pensons (naïfs que nous sommes) qu’il va rattacher ses chevaux. Mais une fois prêts à repartir nous constatons enfaite qu’il était parti en courant pour… Protéger sa selle et uniquement la sienne. Donc comment te dire que là vraiment c’était la cerise sur le gâteau. Et pour finir en nous arnaquant un peu plus, il décide de couper court à l’excursion car ça glissait (ce qui n’était pas faux et pour être franche, ça m’arrangeait!). La randonnée a donc duré 1h30 au lieu de 3h30.

J’ai eu peur tout le temps de la promenade car on voyait qu’il ne savait pas gérer ses chevaux, il n’était pas agréable, le dialogue était quasiment impossible entre nous car il ne faisait aucun effort même quand je lui parlais espagnol… Donc une fois de plus, on est resté sur notre faim malgré tout.

▒ Cinquième activité : Cueva de la Vaca. Super grotte très originale située à la sortie de Viñales (20min à pied). Avant d’y accéder tu te promènes le long des mogotes, traverses des champs de tabac, croises quelques animaux sur le chemin… La balade est super agréable. Une fois arrivé, tu montes un escalier assez escarpé et rentres dans la grotte. Tu observes Viñales de par ce trou gigantesque qui a la forme selon moi, du continent Africain (photo n°3), et quand tu regardes à l’intérieur de cette grotte, tu vois qu’elle n’est pas fermée. Comme nous sommes curieux nous nous sommes enfoncés dans ce trou noir, ça en était même effrayant et pourtant… Il faut marcher une minute dans le noir le plus total pour arriver à l’autre bout de la grotte! Et la, surprise! (photo n°4) C’est tout aussi joli, et surtout rassurant lorsque l’on voit la lumière au bout du tunnel ahah!

☼ L’extension balnéaire qui fait du bien après déjà 5 jours de périple intense à :

Cayo Jutias.

On est parti de Viñales en taxi collectif pour 15CUC/personne. Une fois ENCORE, on s’est fait avoir par notre hôte a qui on a demandé « on peut partir et revenir à l’heure qu’on veut? » « Oui oui, 16h, 17h, 18h c’est vous qui choisissez! » Et bien que nenni!! Une fois arrivés, c’était RDV à 16h et non discutable…

Pour le trajet compte 2h aller, les routes sont un peu pénibles car très endommagées. Voilà pourquoi on a mis si longtemps pour seulement 54km…

Première plage que l’on faisait à Cuba et première claque! Sublime plage, longue de 3km où l’eau y est turquoise, le sable blanc et où les bois flottés aux formes plus étranges les unes que les autres sortent de l’eau ou gisent sur le sable. C’est une des plages les plus atypiques que nous ayons faites et on a adoré! On a pas eu de chance, on a du avoir 30min de ciel bleu et après ciel gris orageux donc les photos ne vendent pas forcément du rêve mais je t’assure que la plage y est absolument magnifique!

N’hésite pas à aller te perdre au fond de cette plage sur la gauche (playa de las Estrellas), tu y verras de nombreuses étoiles de mer! ET SURTOUT, prends avec toi non seulement de la crème solaire mais également de l’anti-moustiques!!!! Il y en a énormément on a jamais vu ça! On avait une dizaine de piqûres chacun et on a fait que de se taper dessus pour les éloigner… C’était super désagréable.

Où se régaler dans Viñales?

Le bar à tapas les 3 J : Les tapas sont bonnes, les cocktails super bons. L’addition est un peu chère mais on y mange vraiment bien.

Villa El Mojito : Endroit sympa pour passer un bon moment à déguster de délicieux cocktails sous une paillote!

La Esquinita : On a beaucoup aimé ce restaurant. Les plats sont copieux et les cocktails aussi! Leur jus de mangue naturel est à tomber… A Viñales je ne buvais que ça, j’en ai recherché partout après dans Cuba mais j’ai toujours été déçue.. Alors une bonne adresse pour des jus de mangue naturels? A cet endroit!

Paladar Casa El Campesino : Lorsque tu arrives dans une casa, sois pratiquement sur à 80% que c’est la première adresse à laquelle tes hôtes t’emmèneront. Ils touchent une commission forcément dès qu’ils y emmènent quelqu’un, on l’a deviné en voyant la horde de touristes qui y était agglutinée. Mais pour autant nous n’avons pas trouvé ça mauvais et c’était vraiment copieux. Et le +++ de ce restaurant : la vue!

Et à mon avis, un restaurant qui est bon aussi c’est El Olivo dans le centre de Viñales. Il y avait tout le temps la queue et depuis notre mésaventure à La Havane, on s’était promis de ne plus jamais tomber dans le piège. Mais Lonely Planet le recommande vivement!

Un à éviter à tout prix c’est : El Bily, j’étais persuadée de l’avoir vu sur le guide alors on y a foncé et résultat on a fait comme nos voisins de la table d’à côté, on a donné nos assiettes aux chiens. On aura au moins fait quelques heureux!

Bilan de ces 3 jours à Viñales

Malgré toutes ces péripéties qui nous sont arrivées, Viñales a été un réel coup de cœur niveau paysage. On en a pris plein la vue. Les champs de tabac à perte de vue, les fameuses mogotes qui paraissent totalement irréelles, la myriade de couleurs des casas, les succulents jus de mangues que j’ai bu à n’en plus pouvoir, les cubains et leur rythme de vie à la fois atypique mais aussi tellement calme… Passer de La Havane à Viñales a été un dépaysement assuré! La vallée de Viñales se découvre à pied, à cheval, à vélo. A toi de choisir ce qui te convient le mieux.

On a juste vraiment été déçus par notre hôte car on avait l’impression qu’il nous faisait entendre ce qu’on voulait entendre juste pour avoir ses commissions à chaque fois. C’était pas du tout l’image que j’avais d’une casa dans Viñales. Je m’attendais au partage, aux longues discussions sur la vie cubaine, aux repas chaleureux, à l’entre-aide… Je m’attendais aussi à ce que l’hôte nous aide à négocier et se décarcasse pour nous dénicher les bons plans. Au lieu de ça il nous proposait des prix exorbitants et magouillait avec tous « ses contacts » pour qu’à chaque fois nous payions le prix fort.

On en garde malgré tout un souvenir extraordinaire. Ces mésaventures se transforment comme pour La Havane en anecdotes, et quand on raconte toutes nos péripéties à nos amis, on en fait rigoler plus d’un (et nous les premiers!)

En tout cas, tu ne peux pas aller à Cuba sans visiter la Vallée de Viñales. Quand tu es face à ces mogotes, ces champs de tabac, cette verdure, tu as l’impression d’être devant un paysage irréel. C’est un endroit merveilleux que je te recommande à 100%!

Cuba en vidéo : Ici*untitled

No Comments Yet.

Commentaire : Vas-y, ça fait toujours plaisir :)