Non classé

Trek dans les rizières et Banaue et de Batad.

on
19 novembre 2019

A travers cet article je voudrai te montrer combien cette étape est importante et obligatoire lors d’un voyage aux Philippines. Beaucoup passe à côté de cet endroit qui est pourtant l’un des plus beaux au monde et pour une fois, je parle (je pense) en tout objectivité! 😀 Ces rizières sont si incroyables qu’elles sont classées au Patrimoine Mondial de l’Unesco et sont considérées également comme la huitième Merveille du monde! Rien que ça!! Ces souvenirs du vert dense, profond, et fluo de cette jungle luxuriante et paisible, de ces étages de rizières qui s’emboîtent à la perfection, de ces paysages si parfaits qu’on en croirait presque des tableaux, sont des souvenirs qui resteront dans nos mémoires toute notre vie, c’est certain!

Nous prenons notre petit-déjeuner à l’hôtel de départ pendant que le soleil se lève peu à peu sur les rizières. On prépare nos affaires les plus utiles et laissons tout ce qui ne l’est pas à l’hôtel dans un endroit sécurisé. Ayant nos sacs sur le dos durant tout le trek; il ne fallait prendre que le strict minimum (parce-qu’on allait en faire des kilomètres avec nos sacs…).

Lorsque nous quittons l’hôtel en tricycle afin de se diriger vers le début du trek, nous croisons beaucoup de philippins sur la route, tous plus chaleureux les uns que les autres, et beaucoup d’enfants hyper contents de nous voir nous font plein de « coucou »… Le côté humain que nous recherchons durant nos voyages était bien présent ici et à peine arrivés que nous savions déjà que ce voyage allait être exceptionnel.

Une fois arrivés sur le lieu de départ, on nous présente notre guide pour ces 3 jours de trek, JOJO.

Nous commençons le trek à 9h et passons la mâtinée à marcher à travers une forêt immense, dense et interminable. En marchant nous faisons connaissance avec ce sympathique Jojo qui nous chante des chansons françaises que d’autres touristes lui ont appris, nous raconte son mode de vie, sa situation familiale, puis nous lance des « ça va ma couille » et des « ça roule ma poule », quel spécimen! L’ambiance est bon enfant et on savoure ce moment unique que nous sommes entrain de vivre. Ce philippin est aussi instruisant qu’attachant, nous passons un super moment à ses côtés, nous rigolons, chantons et apprenons beaucoup de choses, notamment sur la vie ici aux philippines et sur les arbres, fruits et animaux présents dans cette jungle qui nous entourent.

Après plusieurs heures de marche à travers palmiers, petites rizières et pentes et descentes, midi arrive et nous nous arrêtons à-mi chemin de notre camps du soir et admirons les premières vraies rizières. Nous n’en croyons pas nos yeux tant c’est beau! Et pourtant les rizières ne sont pas vertes, elles sont marrons car les récoltes sont finies mais le spectacle est déjà saisissant!

L’après-midi, nous la poursuivons en marchant entre les cultures de riz, en croisant quelques familles philippines très chaleureuses, et des enfants trop mignons et en faisant une agréable pause près d’une cascade. Une cascade où je ne me suis bien évidemment pas baignée (beaucoup trop frileuse) mais Romain a trouvé ça hyper rafraîchissant et c’est clair qu’après tous ces kilomètres, ça fait du bien malgré tout!! Nous reprenons ensuite la marche puis nous voyons enfin de belles rizières bien vertes, comme celles que nous avions aperçues la veille lors de notre trajet pour Sagada!

Une fois arrivés au petit village où nous passerons la nuit, nous prenons chacun possession de nos chambres (beaucoup d’autres groupes de touristes sont ici aussi) et descendons visiter les alentours, observons les enfants philippins jouer ensemble, regardons les animaux… On se sent vraiment à l’aise car nous sommes très bien accueillis.
Nous continuons de passer un super moment et l’immersion au sein des familles philippines se fait naturellement. Le moment le plus drôle arrive quand je vois les toilettes et la douche : tout se fait à base de seaux d’eau, du jamais vu pour moi et finalement, se laver à coups de seaux d’eau froide ça réveille et c’est tellement atypique que très vite, on y prend l’habitude!

La nuit tombée nous buvons quelques bières, mangeons les plats que les philippins nous ont concocté et regardons un spectacle fait par les enfants Ifugaos où l’ambiance est très conviviale et chaleureuse. Ils chantent des chansons en Ifuago MAIS également en français comme par exemple « Petit Papa Noël ». C’est vraiment amusant à entendre et tellement mignon!!

Après une bonne soirée aux ambiances familiales comme on les aime, nous nous couchons enfin car mine de rien, nous avons les jambes en coton!! 22km de marche, ça fatigue!

Le lendemain matin, petit déjeuner avant de ré-attaquer le trek et ce sera direction Batad aujourd’hui! De ce qu’il se dit, c’est le lieu où sont situées les plus belles rizières du monde mais avant ça, nous quittons le village de Cambulo et faisons un petit détour en visitant l’école du village! Si tu le peux, donnes un petit quelque chose pour leurs venir en aide et pour leur permettre d’avoir des stylos, des livres et autres fournitures nécessaires au bon fonctionnement d’une école ordinaire.

Une fois cette petite visite passée, nous reprenons le chemin de Batad, le parcours d’aujourd’hui est moins long que celui d’hier mais plus dur. Énormément de marches à monter et à descendre, mais les paysages sont toujours aussi sensationnels et spectaculaires.

Puis nous continuons notre route, croisons des petits sur le chemin… Et arrivons finalement à l’une des plus belles vues que j’ai pu voir dans ma vie… LES rizières de Batad, les plus belles depuis le début du trek, elles sont incroyablement vertes, incroyablement belles et incroyablement bien dessinées… C’est complètement dingue comme type de paysage! Toutes ces rizières bien vertes à la limite du vert fluo qu’on ne voit qu’à la télé, et bien elles étaient là… Face à nous… Quel paysage renversant!! Ces rizières en amphithéâtre sont d’une beauté inexplicable, vraiment…

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Mariannouu 🥥 (@marianneetsesvoyages) le


Après cette magnifique vue devant laquelle nous nous sommes émerveillés de looongues minutes, nous partons maintenant direction la cascade Tappiya et alors là… le chemin se mérite. Après ce trek de deux jours et ces kilomètres accumulés, nous commençons à en avoir plein les jambes et voilà maintenant que pour accéder à cette fameuse cascade, il faut descendre des centaines et des centaines de marches, longues, irrégulières et interminables.

Après plusieurs minutes de descente où beaucoup peinent à arriver au bout, nous apercevons enfin la jolie cascade dans laquelle nous allions enfin nous rafraîchir et auprès de laquelle nous allons manger!

Encore une fois, les Philippines nous gâtent avec ce joli endroit.

Puis ensuite nous sommes remontés sur Batad, et l’expédition fut encore plus dure car ces marches qu’on a eu tant de mal à descendre, il a fallut cette fois-ci les remonter… Mais la beauté des paysages nous font vite oublier la difficulté du trek, je te le promets!

Nous avons énormément marché durant ces deux jours mais c’est une expérience incroyable que je recommande à tout le monde de faire. Nous avons passé deux jours à sillonner les rizières, à faire différentes rencontres, à rester subjugués devant des paysages incroyables…!

Je souhaite à chaque personne se rendant aux Philippines de vivre cette expérience incroyable et enrichissante pour 3 raisons principales.

Humainement parlant déjà c’est juste fou. Rencontrer une civilisation qui sort rarement de son village, qui est chaleureuse, qui t’accueillera comme si tu étais l’un des leurs, adopter leur mode de vie, faire connaissance avec eux et en apprendre plus sur leur vie, vivre comme les Ifugaos… On a adoré ces deux jours et si on avait su, on aurait choisi l’option sur 3 jours. On en ressort tellement plus riches de toutes ces belles rencontres.

Aussi, niveau paysages tu en auras plein les mirettes. Les rizières en terrasse sont un spectacle éblouissant que chaque personne doit voir lors de son passage dans le pays. On est resté stoïques devant ces superbes rizières que les philippins entretiennent avec beaucoup de mal et tellement de talent!

Et enfin pour le physique. En 2 jours, jamais je n’aurai pensé de ma vie faire 34km à pied, en plein milieu de la jungle, des rizières et accompagnée d’un super guide.

Ce trek si tu peux le faire et si le temps te le permets, FONCE!

TAGS
RELATED POSTS

Commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.