Europe

La Côte Amalfitaine : Le charme à l’italienne.

on
9 octobre 2018

Qui n’a jamais rêvé de déambuler dans les ruelles de ces petits villages à flanc de falaises? D’admirer ces maisons prêtent à dégringoler dans la mer? De réserver une table « vue mer » comme on en voit que sur internet?

La Côte Amalfitaine est classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1997 et quand on y est, on comprend vite pourquoi…
Des villages à flanc de falaises comme prêts à se jeter dans la mer, d’autres plus retirés, plus préservés et loin du tourisme de masse, des maisons et jardins avec des vues vertigineuses et remplis de fleurs et arbres en tous genres : citronniers, figuiers, vignes, pins maritimes, cyprès…, des chemins qui mènent à des points de vue exceptionnels et hors du commun, des villages tous plus charmants les uns que les autres se succédant, des routes parfois très sinueuses et embouteillées afin d’atteindre l’un de ces fameux villages :

bonjour

Bienvenue sur la Côte Amalfitaine.

La spécialiste du Limoncello! Elle ne fait pas partie à proprement parlé de la Côte mais c’est la première ville qui nous a plongé dans le bain de suite, puis ça a aussi été le point de chute idéal parmi tout ce que nous avions fait (et allons faire). Alors Sorrento c’est beaucoup de petites ruelles, plein de restaurants et une tonne de points de vue somptueux (surtout ceux donnant sur le Vésuve)! Cette ville est superbe et on a bien aimé l’atmosphère qui y régnait, nous avons trouvé cette ville simple, mais très accueillante et vivante. J’y ai même visité quelque chose d’atypique là-bas, l’hôpital! Et oui comme à chaque voyage il nous arrive toujours des poisses, ici aussi ça n’a pas loupé…! Non mais blague à part Sorrento est une ville sympathique par laquelle on ne regrette pas du tout d’être passés! Elle est d’ailleurs idéale pour visiter Naples, le Vésuve, Pompéi et Herculanum, pour débuter la Côte Amalfitaine, et même pour y rejoindre Capri et Ischia.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Mariannouu 🥥 (@marianneetsesvoyages) le

La ville carte postale par excellence. Positano est un village à flanc de falaises, avec des ruelles bondées de magasins, une plage sympa en contre-bas et des granite succulentes au citron faites maison… J’ai adoré ce village c’est même mon préféré de la Côte… J’adore être face à toutes ces maisons colorées qui s’affaissent peu à peu dans la mer, admirer cette coupole en faïences qui se démarque de toutes ces maisons et sentir toutes sortes d’odeurs florales ou culinaires… Il y a beaucoup d’ambiance ici entre restaurants, hôtels et magasins de luxe… On y trouve vraiment de tout. Bon le point noir de Positano reste vraiment le monde, c’est épuisant de baigner continuellement dans un bain de foule mais malheureusement, c’est le prix à payer pour profiter de ce joli lieu!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mariannouu 🥥 (@marianneetsesvoyages) le

Ma petite déception. Les ruelles sont très mignonnes, l’église est architecturalement sublime mais j’ai pas spécialement accroché avec ce village. Je l’ai trouvé moins atypique que Ravello ou Positano par exemple. C’est d’ailleurs Amalfi qui a donné son nom à la Côte alors je pense que c’est pour ça que je m’attendais à quelque chose de grandiose et finalement, mise à part notre arrivée en bateau d’où l’on apercevait la baie d’Amalfi qui est quand même très jolie, je n’ai pas vraiment flashé sur l’endroit!

 

Le charmant village perché au dessus des nuages. Alors Ravello n’est pas sur la Côte, c’est un village plutôt niché dans les hauteurs. Très mignon, plus authentique et moins touristique que les autres, on a vraiment l’impression de changer d’atmosphère, c’est tellement plus calme et reposant. Ravello reste « mon village regret » car nous avons perdu tellement de temps dans les embouteillages qu’on a du visiter le village en 1h top chrono juste avant de reprendre l’avion. J’ai une légère frustration quand j’y repense car il y a des choses très sympas à voir là-bas et qu’on aurait bien voulu faire comme visiter la Villa Cimbrone ou la Villa Rufolo par exemple, se promener tranquillement dans les ruelles… Ravello mérite que l’on s’y attarde car c’est un village magnifique et tellement plus intimiste. Entre sa jolie place, ses ruelles pavées calmes, ses jardins suspendus, ses différents points de vue époustouflants et ses boutiques artisanales… Tout est fait pour l’apprécier 🙂

L’Île des amoureux. Et bien Capri j’ai un peu hésité à aller lui rendre visite parce-que j’ai lu énormément d’avis négatifs sur elle et que de ce fait, beaucoup la boude mais personnellement je n’ai eu aucun regrets. Oui c’est blindé de monde quand tu débarques sur l’île, oui tu galères pour faire 10 pas en centre-ville mais une fois que tu t’éloignes un peu de l’agitation, Capri se révèle être un véritable bijou.

Ce que je te conseille c’est de t’éloigner directement du centre en prenant le funiculaire le long du port (2€ par personne). On a atterri dans des endroits super charmants, on s’est perdu dans des ruelles toutes plus mignonnes les unes que les autres, on s’est trouvé un point de vue de dingue pour pique-niquer (où l’on était seuls)… Je voulais de base voir énormément de choses mais l’île fait 6km de long et c’est impossible stratégiquement de tout faire en une journée. Selon moi le mieux est de passer une nuit là-bas. Malheureusement pour nous, nous nous sommes décidés au dernier moment à cause de la météo et avons donc pris nos billets à la dernière minute. On a du coup passé 5h sur Capri (5h mais 18km à pied tout d’même!!) alors on en a profité pour flâner à droite à gauche et admirer les vues splendides qu’offre l’île… On a pris du bon temps sans cavaler et ça, c’est tellement plus agréable!

5h à Capri, ça donne quoi?

Nous avons fait un tour en bateau d’une heure (c’était compris dans le prix du billet), histoire de voir tous les points touristiques (et même ultra touristiques…) de Capri. Les bateaux affluent, se collent, font la queue, c’est vraiment une des choses les plus touristiques que j’ai vues mais ça restait sympa quand même et à voir. On a pu voir entre autre : i Fraglioni (tu sais les deux gros rochers célèbres qui ressortent en plein milieu de l’eau), la grotte bleue, verte et blanche… Sache que pour la grotte bleue si tu veux y rentrer, il va falloir payer 14€ pour 3 minutes je crois… Oui oui tu as bien lu 14€ car cette grotte est considérée comme un musée! (Quand je te dis qu’il va falloir sortir le porte-monnaie pour tout… :D)

Un conseil concernant les billets pour Capri : Lorsque tu voudras les réserver, prends y toi l’avant veille minimum en passant par les agences de voyages ou organisateurs, mais évite d’y aller le jour même. La météo étant incertaine de notre côté, on a vraiment dû attendre la dernière minute et c’était des centaines de personnes qui faisaient la queue, on en voyait plus le bout. Erreur de débutants ahah!

Billet Sorrento – Capri : 35€ (20min de traversée).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mariannouu 🥥 (@marianneetsesvoyages) le

On a adoré cette randonnée! Elle nous a beaucoup fait penser à celle qu’on avait faite à Santorin, les paysages se confondent un peu.. Maisons à flanc de falaises, paysages accidentés et escarpés, vues à couper le souffle… Je te la recommande à 100%.

Le départ ne se fait pas de la Côte mais d’un peu plus haut, à Agerola plus précisément. Et au niveau du parcours c’est toi qui décide, tu peux soit faire Agerola → Positano, Positano → Agerola puis faire ton retour en bateau ou en bus (tout dépend du sens bien entendu), ou alors si tu es courageux (ou si tu n’as pas le choix) tu peux faire l’aller ↔ retour à pied. Le souci c’est que selon d’où tu pars, tu vas forcément devoir revenir à ton de point de départ afin de récupérer ta voiture (ou autre), ou bien sinon tu t’organises en fonction. Par exemple : Tu te rends soit à Positano ou à Agerola en bus et alors là, la question ne se pose même plus et tu ne fais qu’un aller dans le sens de ton choix.

Nous concernant, nous avons préféré faire Agerola → Positano car la vue en arrivant sur Positano est tout simplement époustouflante! Nous avons acheté nos tickets de bus la veille dans la librairie d’Agerola en plein centre (tu ne peux pas la louper le village n’est pas bien grand) car nous logions là-bas. Nous avons donc garé notre voiture à Agerola, débuté le parcours (les panneaux en ville indiquent facilement le sentier), avons fait quasiment 3h de marche, sommes arrivés à Positano, avons acheté sur le port nos billets de bateau direction Amalfi (nous en avons profité pour visiter le village), puis sommes remontés sur Agerola en bus d’Amalfi (40min environ).

C’est tout un parcours du combattant mais ça en vaut franchement la peine. C’était une chouette randonnée que je recommande, du début à la fin on en prend plein les yeux et le parcours est assez simple dans sa globalité, (n’oublie pas d’ailleurs pour plus de confort de mettre des baskets et de prendre une bouteille d’eau), le chemin est bien balisé (on a quand même réussi à se tromper de chemin mais ça c’est parce-qu’on est vraiment pas doués), et la vue en arrivant sur Positano est top!

Arrivés à la fin du sentier tu as le choix entre prendre le bus ou descendre les 1000 marches qui te séparent de Positano. Nous on a opté pour finir à pied, mais je ne te cache pas qu’à la fin on commençait à vraiment en avoir un peu marre de ces marches! Mais le jeu en vaut clairement la chandelle j’t’assure, les différents points de vue sont superbes et ça nous a donné encore plus le droit d’avoir mérité notre petite granita au citron!

Les bouchons auront eu raison de nous… Alors que nous devions rejoindre Ravello pour clore l’après-midi en beauté, nous avons fait des heures interminables en voiture, bloqués derrière une centaine de voitures… Honnêtement en quittant Amalfi on a craqué, on voulait voir Ravello mais on en a eu tellement marre de la route qu’on s’est vite arrêté. On s’est baigné sur un coup de tête et finalement, qu’est-ce que ça nous a fait du bien! Nous nous sommes baignés à Maiori, plage de galets noirs, gratuite mais en payant l’emplacement de ta voiture quand même (ben oui faut pas pousser, rien n’est gratuit sur la Côte tu devrais le savoir maintenant 🙂 )
Pour te baigner tu as plusieurs criques qui longent la Côte Amalfitaine. Certaines payantes, d’autres non, et toutes sont souvent très blindées. Parmi les endroits où tu peux te baigner tu as Positano, sur la Spiaggia Grande. Mais si tu es tenté de te prélasser au soleil sur une des chaises longues sous un parasol avec l’amoureux/se, ça sera une jolie petite addition de 50€.

Mais ne t’inquiète pas il y en a d’autres telles que Maiori (là où nous étions), Marina di Paria, Amalfi, Vietri sul Mare, et alors celle à ne pas louper, c’est Furore (bien entendu nous, nous l’avons loupé…). Elle est apparemment sublime!



Comment se rendre sur la Côte Amalfitaine?
En général tu arrives sur la Côte en passant par Naples que tu peux rejoindre par plusieurs manières : en voiture, en train, en avion, en bateau… Mais comme tu t’en doutes, la façon la plus rapide pour rejoindre Naples reste l’avion.
Pour le train si tu es déjà en Italie, tu peux prendre tes billets sur Italo ou sur TrenItalia. Et sache que de Naples, tu peux prendre un train pour rejoindre Sorrento et ensuite, soit tu continues ton séjour en bus ou alors tu loues scooter ou voiture. Pour le bateau, ça peut être très pratique si tu es sur une île comme nous (Sardaigne), jette un œil mais ça peut valoir le coup! Concernant la voiture ça peut se tenter, mais tout dépend où tu es, et pour l’avion, c’est le plus rapide! Je ne peux pas te donner de prix car nous sommes arrivés d’Alghero en Sardaigne et sommes repartis de Naples pour Paris, mais les prix sont loin d’être exorbitants.

Comment se déplacer?

Nous avons opté pour la voiture. On savait que ça n’était pas bien pratique mais changeant d’hôtels tous les deux jours et ayant deux petites valises, on se voyait mal sur un scooter! Personnellement je te conseille d’en louer un, tu te déplaceras 100 fois plus vite qu’en voiture et ce sera plus facile pour tout (surtout pour se garer)!
Concernant la conduite… Be cool! Les italiens ne conduisent pas forcément très bien (Amis italiens ne vous vexez pas), ils klaxonnent à tout va, te coupent la priorité, ne disent jamais merci… MAIS TOUT EST NORMAL! Sois juste hyper vigilant car ça roule de tous les côtés. On a souvent eu des coups de chaud nous mais pas de casse!

On a loué notre voiture chez Europcar (j’avais lu plusieurs avis négatifs sur des loueurs de voitures italiens alors je n’ai pas osé m’y aventurer!). 97€ pour 6 jours.

Petit conseil : Fais attention car il y a énormément de contrôles sur les routes.

Et petit conseil n°2 : Attention à ne pas vouloir jouer les malins à se garer le long des routes soit- Parce-qu’il n’y a plus de places – Soit parce-que les parkings sont trop chers – car les pervenches tournent h24 et tu ne couperas pas à l’amende! Donc, parking à 7€ de l’heure tu paieras!

– L’hôtel Corallo à Sorrento où l’on a divinement bien mangé. La vue est superbe (voir photo), l’endroit magnifique, le personnel très très gentil et la nourriture excellente!
– Le restaurant M’ma à Praino. Pour l’anniversaire de Romain je voulais absolument une table vue mer, la première des premières qui donne sur la mer. J’avais réservé à l’avance tout était OK. J’étais impatiente de manger dans un restaurant sur la Côte avec la première des tables avec vue sur la mer. Nous partons de notre hôtel et finalement, les routes étaient tellement sinueuses et embouteillées que nous sommes arrivés au restaurant… De nuit! On avait une sacrée vue mer en plus, mais bon de nuit disons que ça en jette beaucoup moins. Mise à part cette petite anecdote poissarde comme d’habitude, ce restaurant est excellent! Parce-qu’en plus d’avoir une magnifique vue, tu y manges merveilleusement bien. Le personnel est aux petits soins et adorable, la cuisine est divine, les produits sont frais et de saison et merveilleusement bien cuisinés!

Ils avaient même préparé un petit gâteau pour l’anniversaire de Romain c’était trop mignon!
Un seul conseil : allez-y les yeux fermés!

J’espère en tout cas t’avoir donné envie d’aller sur la Côte Amalfitaine car les villages méritent d’être visités, ils sont bourrés de charme et vraiment très typiques! Je te conseille fortement par-contre d’y aller, tu t’en doutes bien, hors saison! Avril, Mai ou fin Septembre. Même pendant ces mois tu as du monde, mais rien de comparable avec la haute saison.

untitled

TAGS
RELATED POSTS

Commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.